anticipation


anticipation

anticipation [ ɑ̃tisipasjɔ̃ ] n. f.
XVIe; « usurpation » 1437; lat. anticipatio anticiper
1Exécution anticipée d'un acte. Régler une dette par anticipation (cf. D'avance).
Inform. Procédé destiné à améliorer les performances de l'unité de traitement d'un ordinateur en commençant, pendant l'exécution d'une instruction, la recherche de la probable instruction suivante.
Mus. Groupe de notes faisant prévoir l'entrée d'un accord.
Rhét. Prolepse.
2Mouvement de la pensée qui imagine ou vit d'avance un événement. prévision, prospective. « L'anticipation n'est possible que grâce à la mémorisation » (H. Laborit). Littérature, roman, film d'anticipation, dont le fantastique est emprunté aux réalités supposées de l'avenir. ⇒ science-fiction.
Sport Faculté de prévoir l'attaque de l'adversaire et d'en préparer la parade.
Écon. Hypothèse subjective plus ou moins optimiste ou pessimiste quant à l'avenir, intervenant dans l'étude des fluctuations économiques, la théorie monétaire.

anticipation nom féminin (latin anticipatio) Action d'anticiper quelque chose, de le faire avant le moment prévu ou fixé : Anticipation de paiement. Action de prévoir, de supposer ce qui va arriver ; hypothèse, supposition : Anticipation sur l'avenir. Imagination (souvent fantastique) d'événements situés dans l'avenir ; récit conçu sur ces bases : Littérature, film d'anticipation. Commerce Système de vente dans lequel l'acheteur verse, en une ou plusieurs fois, tout ou partie du prix d'une marchandise avant que celle-ci lui soit remise. Économie Prévision des sujets économiques quant à l'évolution future d'une variable qui les intéresse. Finances Expédient financier ayant pour objet de permettre au Trésor de percevoir des acomptes sur les impôts non encore échus. Informatique Technique d'organisation d'un système informatique qui essaie de prévoir les futures demandes de mots en mémoire par l'unité centrale pour les mettre en place dans une mémoire d'accès plus rapide. Linguistique Synonyme de prolepse. Phonétique Action assimilatrice exercée par un phonème sur le phonème précédent (ainsi, il y a assimilation de la sonore à la sourde [t] dans obtenir [prononcé optenir]).[b] Psychologie Activité adaptée à un stimulus futur, qu'un sujet développe lorsqu'il est informé de la prochaine apparition de ce stimulus. Sports À skis, position du buste incliné et tourné vers l'aval, généralement due à son inertie et consécutive à une reprise de carre. ● anticipation (expressions) nom féminin (latin anticipatio) Meubles par anticipation, immeubles (tels les produits des mines ou les fruits et les récoltes), encore attachés au sol ou à l'arbre, qui font l'objet d'une saisie ou d'une vente. Anticipation rationnelle, concept fondé sur le postulat selon lequel les agents économiques utilisent toutes les informations dont ils peuvent disposer pour formuler leurs prévisions. Crédits d'anticipation, investissements destinés, en période de crise, à ranimer l'économie. (Les investissements de la période de crise sont ainsi financés par anticipation sur les excédents de la période de prospérité.) ● anticipation (synonymes) nom féminin (latin anticipatio) Action de prévoir, de supposer ce qui va arriver ; hypothèse...
Synonymes :
- prévision
- prophétie
Imagination (souvent fantastique) d'événements situés dans l'avenir ; récit conçu sur...
Synonymes :
Synonymes :
- Linguistique. prolepse

anticipation
n. f.
d1./d Action d'anticiper, de faire par avance. Régler son loyer par anticipation, avant l'échéance.
d2./d DR Empiétement sur les droits, les biens d'autrui. Attaquer en justice contre une anticipation.
d3./d Roman, récit d'anticipation, qui décrit un futur imaginaire.
d4./d ECON Fait de prendre en compte, dans les décisions et les comportements économiques actuels, des événements futurs considérés comme plus ou moins certains.
d5./d RHET Figure par laquelle on réfute d'avance une objection possible.

⇒ANTICIPATION, subst. fém.
Action d'anticiper; résultat de cette action.
A.— [L'anticipation concerne une action] Réalisation de cette action avant le moment attendu ou prévu :
1. Prétendre, par exemple, avec certains modernistes de l'Islam, que les principes coraniques de justice et d'égalité, parce qu'ils sont universels, recouvrent les principes de la déclaration des Droits de l'Homme, sur lesquels prétendent s'édifier les sociétés modernes, et qu'ils en sont de véritables anticipations, c'est chercher un concordisme qui ne peut être que nuisible à l'esprit authentique de l'Islam.
Philos., Relig., 1957, p. 5204.
Par anticipation. En avance sur le moment prévu :
2. Et puis l'exposition!!! Monsieur!!! J'en suis scié déjà! Elle m'em... d'avance. J'en dégueule d'ennui, par anticipation.
FLAUBERT, Correspondance, 1880, p. 35.
COMM. Payer par anticipation (J. BAINVILLE, Histoire de France, t. 2, 1924, p. 233).
Vente par anticipation :
3. Système de vente encore peu connu en France, mais courant aux États-Unis (Lay-Away) et pratiqué par quelques magasins belges. À l'inverse du système de vente en compte (account), il est basé sur le versement par anticipation de tout ou partie du prix des marchandises achetées.
ROMEUF t. 1 1956.
DR., vx. ,,Usurpation lente, imperceptible, de la propriété publique ou privée.`` (BACH-.DEZ. 1882).
FIN. ,,Emprunt hypothéqué sur telle branche du revenu et payable à telle époque du recouvrement.`` (BACH-.DEZ. 1882).
1. Publiques :
4. Un gouvernement fait une anticipation, quand il dépense par avance une somme qu'il ne doit recouvrer que plus tard par la voie de l'impôt : il anticipe sur ses revenus futurs. L'anticipation se distingue de l'emprunt, en ce que l'emprunt est une lettre de change tirée sur l'avenir sans date et sans mode déterminés de remboursement, tandis que l'anticipation emporte l'idée d'un emprunt hypothéqué sur telle branche du revenu et payable à telle époque du recouvrement.
BACH.-DEZ. 1882.
2. Privées :
5. Les paysans maintenant tirent la piastre de leur poche en allant au café; ils payent leurs emprunts, leurs anticipations ...
TAINE, Voyage en Italie, t. 1, 1866, p. 86.
LING. ,,En syntaxe, le nom est donné quelquefois à la prolepse.`` (MAR. Lex. 1951).
PHONÉT. ,,L'action régressive exercée par un phonème sur un phonème antérieur du fait que les organes vocaux se disposent déjà lors de l'énoncé du premier, en vue de prononcer le second; ainsi pour l'assimilation de la sonore b à la sourde t dans obtenir (optenir). Se dit particulièrement en grec du transfert de l'aspiration dans le cas de : prés. trepho, aoriste e-threpsa.`` (MAR. Lex. 1951).
MUS. ,,Émission anticipée d'une note d'un accord, introduisant une dissonance passagère dans l'harmonie.`` (CANDÉ 1961) :
6. Dans la succession de deux accords différents, lorsqu'une ou plusieurs notes faisant partie du second accord sont émises pendant la durée du premier, il se produit une anticipation.
ROUGNON 1935.
B.— [L'anticipation concerne une opération de l'esprit] Prévision du futur, à partir des données fournies par le présent (avec généralement l'idée d'un commencement d'action par référence à la prévision).
1. Action de se représenter une chose future, considérée comme plus probable que le rêve, et plus proche de sa réalisation que le simple projet; contenu de cette représentation.
a) [Avec un compl. (prép. sur ou de)] :
7. Jamais l'interprétation finaliste, telle que nous la proposerons, ne devra être prise pour une anticipation sur l'avenir. C'est une certaine vision du passé à la lumière du présent.
BERGSON, L'Évolution créatrice, 1907, p. 52.
8. ... et même si je sors, même si je vais m'asseoir dans un jardin, je ne suis pas vraiment avec moi, j'appartiens au souvenir du malaise et à l'anticipation du suivant.
DU BOS, Journal, 1927, p. 224.
b) [Sans compl.] :
9. Il n'y avait point là renoncement, mais une expectation si parfaite de ce que cette félicité pouvait être, une anticipation si accomplie, que la réalisation ne pourrait plus en rien m'instruire, qu'il n'y avait déjà plus qu'à passer outre ...
GIDE, Les Nouvelles Nourritures, 1935, p. 281.
Au plur. [En parlant des différents objets d'anticipation] :
10. Dès le printemps 1939, la presse s'empare du sujet et envisage toutes les anticipations : de la centrale électrique atomique à la bombe en passant par le moteur de sous-marin ...
GOLDSCHMIDT, L'Aventure atomique, 1962, p. 25.
P. ext. Vision prophétique; péj. vision chimérique :
11. Le rêve prophétique de Marx et les puissantes anticipations de Hegel ou de Nietzsche ont fini par susciter, après que la cité de Dieu eut été rasée, un état rationnel ou irrationnel, mais dans les deux cas terroriste.
CAMUS, L'Homme révolté, 1951, p. 221.
2. Emploi spéc.
CRIT. Roman, littérature d'anticipation, film d'anticipation (cf. Hist. gén. des sciences, t. 3, vol. 2, 1964, p. 579). Qui cherche à imaginer l'avenir et à le décrire.
ÉCON. Dans le calcul économique, prévision d'un événement futur posé comme hypothèse très probable :
12. ... ce pays neuf, qui s'intéresse essentiellement au commerce intérieur, disposait de peu de capitaux. Son crédit reposait sur une anticipation hardie et justifiée de la production à venir...
J.-A. LESOURD, C. GÉRARD, Hist. économique, XIXe et XXe siècle, t. 2, 1966, p. 400.
ÉPISTÉMOLOGIE :
13. [Action de] se représenter a priori ce qui sera ensuite donné a posteriori. Ainsi on appelle anticipation de l'expérience l'hypothèse, considérée comme un des moments de la méthode expérimentale, hypothèse qui sera ensuite soumise à l'épreuve des faits par l'opération que les savants appellent expérience.
GOBLOT 1920.
PSYCHOLOGIE :
14. L'anticipation n'est pas la simple tentative de prévision par laquelle nous cherchons souvent à deviner ce qui va advenir : elle comporte la préparation et déjà l'ébauche de l'action future, l'orientation par le sujet de son action présente pour diriger en sa faveur le cours ultérieur des événements.
POROT 1960.
Réaction d'anticipation. ,,Réaction adaptative précédant la stimulation à laquelle correspond l'adaptation, se manifestant soit à la suite de l'établissement d'un rythme, soit par conditionnement à un stimulus précurseur.`` (PIÉRON 1963).
PRONONC. :[]. PASSY 1914 note une durée mi-longue pour la 1re syllabe du mot (pour l'indication d'une durée sur cette syllabe, cf. aussi FÉR. 1768 et FÉL. 1851). Enq. ://.
ÉTYMOL. ET HIST. — XVe s. « fait d'agir avant, de prendre les devants » (J. MOLINET, Chron., ch. CLXX ds GDF. Compl. : Par subtille usance de guerre et anticipation desfirent et tuerent jus les Ganthois qui mesme les pensoient subjuguer et desfaire). Nombreux emplois : 1. 1437 dr. « lettres obtenues en chancellerie pour faire assigner l'appelant à bref délai » (Cout. d'Anjou et du Maine, III, 49, B.-B. ds R. Hist. litt. Fr., t. 2, p. 116 : impetrer une anticipation de la chancellerie); 2. 1611 philos. (COTGR. : Anticipation [...] the naturall knowledge one hath of a thing before he see, or heare, it); d'où 1838 (Ac. Compl. 1842 : [...] Toute la philosophie dogmatique de l'Antiquité est rangée par Bacon dans le système de l'anticipation auquel il oppose celui qu'il appelle interpretation de la nature); 3. 1718 rhét. (Ac.).
Empr. au lat. anticipatio, philos. « connaissance anticipée » dep. CICÉRON, Nat. deorum, 1, 43 ds TLL s.v., 167, 14; rhét. ds PS. IULIUS RUFINIANUS, Schem. dian., 2, ibid., 167, 33.
STAT. — Fréq. abs. littér. :271. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 154, b) 111; XXe s. : a) 240, b) 816.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BARR. 1967. — BATTRO 1966. — BOUILLET 1859. — Canada 1930. — CANDÉ 1961. — DUL. 1968. — Éd. 1913. — Foi t. 1 1968. — FRANCK 1875. — GARNIER-DEL. 1961 [1958]. — GOBLOT 1920. — Gramm. t. 1 1789. — HETMAN 1969. — LAFON 1969. — LAL. 1968. — LAMB. 1970. — MAR. Lex. 1933. — MAR. Lex. 1961 [1951]. — Méd. Biol. t. 1 1970. — MORIER 1961. — Num. 1969. — PIÉRON 1963. — POROT 1960. — ROMEUF t. 1 1956. — ROUGNON 1935, p. 133. — SILL. 1965. — SPRINGH. 1962.

anticipation [ɑ̃tisipɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1437; du lat. anticipatio, de anticipare. → Anticiper.
1 Action de devancer dans l'ordre du temps; exécution anticipée (d'un acte, d'une chose). || L'anticipation d'un règlement, de l'exécution d'un contrat.Par anticipation. || Régler une dette par anticipation. Avance (d').
1 Les regrets que j'exprimais alors, il me faut les répéter ici : la vie nous oblige sans cesse à pleurer par anticipation ou par souvenir.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. II, p. 188.
2 Il est nécessaire, pour ne point interrompre le cours des événements qui se passèrent au soin de la famille Grandet, de jeter par anticipation, un coup d'œil sur les opérations que le bonhomme fit à Paris par l'entremise de M. des Grassins.
Balzac, Eugénie Grandet, éd. 1838, p. 264.
Mus. Groupe de notes faisant prévoir l'entrée d'un accord.On dit aussi notes anticipatives ou anticipatrices.
Rhét. Réfutation anticipée d'objections prévues. Prolepse.
2 Chose exécutée par anticipation.
3 Le métro aérien de New York ressemble avec ses étages multiples et ses poutrelles de fer démodées à une anticipation du XXe siècle imaginée au XIXe.
Claude Mauriac, le Temps immobile, p. 449.
3 Mouvement de pensée qui imagine ou vit d'avance un événement. Prévision, prospective; futurologie.
Spécialt (psychol., psychiatrie). Attitude dynamique, résultant de composantes intellectuelles et irrationnelles (prévision et affectivité), que chaque individu adopte vis-à-vis de son propre avenir et qui oriente sa conduite.
4 Instinctivement, nous établissons ou plutôt nous éprouvons un certain rapport de force entre nous-mêmes et le monde extérieur; si ce rapport penche en notre faveur, notre anticipation prend un aspect positif (…); dans le cas contraire nous sommes conduits à l'une des formes négatives : repli, fuite, diversion, scotomisation (…)
J.-M. Sutter in A. Porot, Manuel alphabétique de psychiatrie, 1975, art. Anticipation.
Philos. Connaissance anticipée. || « Une certaine anticipation sans science acquise, qu'Épicure appelle prolêpsis, c'est-à-dire une connaissance préalable de l'objet dans l'esprit, sans laquelle on ne pourrait rien comprendre, ni chercher, ni discuter » (trad. Cicéron, De natura deorum, 1, 16). Prolepse, prénotion.
Cour. || Littérature, roman d'anticipation, évoquant les réalités supposées de l'avenir, et comportant fréquemment un aspect fantastique, des éléments satiriques, politiques… Science-fiction. || Un film d'anticipation.
Une anticipation : une œuvre d'anticipation. || Les anticipations de Jules Verne, de Wells, d'Aldous Huxley, de George Orwell.
Écon. Hypothèse subjective plus ou moins optimiste ou pessimiste quant à l'avenir, intervenant comme facteur dans les fluctuations économiques. Prévision. || Anticipation sur la hausse des prix, sur la dévaluation. || Anticipations et prospective.
4 Dr. Action d'anticiper sur les droits d'autrui. Empiétement, usurpation.
Fin. Emprunt hypothéqué sur un revenu; dépense publique engagée sur une somme qui ne doit être recouvrée que plus tard.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Anticipation — can refer to: * Forethought * Anticipation (album), a 1971 album by Carly Simon. * Anticipation (song), the title track of this album. * Anticipation (artificial intelligence), the concept of an agent making decisions * Anticipation (convention) …   Wikipedia

  • anticipation — ANTICIPATION. s. f. Action par laquelle on anticipe. Servez vous contre lui de la voie d anticipation, du moyen d anticipation. f♛/b] On appelle Lettres d anticipation, Des Lettres de Chancellerie, pour anticiper un Appel.[b]Anticipation, terme… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • anticipation — an·ti·ci·pa·tion /an ˌti sə pā shən/ n: the knowledge or use of an invention in the U.S. or the patenting or describing of the invention in a publication in the U.S. or a foreign country before the discovery by a patent applicant ◇ Case law has… …   Law dictionary

  • Anticipation — An*tic i*pa tion, n. [L. anticipatio: cf. F. anticipation.] 1. The act of anticipating, taking up, placing, or considering something beforehand, or before the proper time in natural order. [1913 Webster] So shall my anticipation prevent your… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Anticipation — Saltar a navegación, búsqueda Anticipation Desarrolladora(s) Rare Distribuidora(s) Nintendo Compositor(es) David Wise …   Wikipedia Español

  • Anticipation — (v. lat.), 1) Vorausnahme; 2) Vorausnahme von Abgaben der Unterthanen durch eine in Verlegenheiten verwickelte Regierung; 3) (Hdlgsw.), Vorschüsse, die ein Commissionär auf Waaren, die er in Consignation hat, deren Eigenthümer macht (Zahlung… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Anticipation — Anticipation, Subst. von anticipiren, etwas voraussetzen, bei Urtheilen, Schlüssen und wissenschaftlichen Systemen, so beruht z.B. die Alchymie auf der Anticipation eines Urelementes. In financieller Hinsicht bezeichnet Anticipation den… …   Herders Conversations-Lexikon

  • anticipation — Anticipation. s. f. v. Action par laquelle on anticipe. Servez vous contre luy de la voye, du moyen d anticipation. Lettres d anticipation, Ce sont des Lettres de Chancellerie, pour anticiper l appel …   Dictionnaire de l'Académie française

  • anticipation — [n1] expectation apprehension, awaiting, contemplation, expectancy, foresight, foretaste, high hopes, hope, impatience, joy, looking forward, outlook, preconception, premonition, preoccupation, prescience, presentiment, promise, prospect, trust;… …   New thesaurus

  • anticipation — et prevention, Anteoccupatio, Anticipatio. Lettres d anticipation, Compendium codicillare prouocationis …   Thresor de la langue françoyse


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.